3. 3. 2018
La communauté Co - Connecter plutôt que consommer

Fin 2017, j’ai eu la chance de rencontrer la communauté Co, basée à Berne. On me l’a décrite comme une communauté locale de personnes qui se connaissent dans la ‘vraie vie’ et ont envie d’expérimenter un modèle d’échange non monétaire. Le groupe s’appelle Co du préfixe latin qui signifie ‘ensemble’ / mutuel / en commun.

L’idée est que les participant.e.s contribuent des choses/services/ressources à la communauté en fonction de leurs élans, capacités et compétences, et utilisent celles mises à disposition par d’autres dans la communauté. Le catalyseur, c’est l’élan à faire des choses les un.e.s pour les autres.

J’anime par exemple un groupe de pratique CNV une fois par mois et profite de séances de musculation en plein air, dans un parc proche de chez moi, une ou deux fois par semaine. Ces séances collectives, offertes avec humour et des brassées d’encouragement par un jeune journaliste docteur en philosophie, sur fond de musique drum n’ bass, sont un vrai bonheur !

Ce qui me bouleverse, dans Co, c’est que les participant.e.s sont à la fois doué.e.s pour changer le monde en posant leur intention d’être cohérent.e.s, et totalement gracieux dans leur manière de le faire. Ils ne jugent pas, ils ne sont pas aigris, ni catastrophistes, ils font ! On dirait que le fait d’incarner le ET plutôt que le OU ne leur coûte aucun effort. Ils portent le nouveau monde tout en embrassant l’ancien. Ce ET, mêlant accueil et engagement, est un sentier sur lequel je marche volontiers, en compagnie de cette belle Co-mmunauté!